Catherine Bossis CTT (Consultante Tout Terrain)

Sur le terrain

Je chausse mes bottes pour visiter les installations de traitement des effluents d’élevage, je fait visiter les installations énergies renouvelables de l’Isère, je sensibilise les enfants dans les écoles aux enjeux de l’énergie et du climat.  Je participe à la traduction concrète des actions de l’Agenda 21 dans le plan d’urbanisme de la Ville d’Echirolles, je participe à tous les ateliers de concertation de l’Agenda 21 dont j’ai la responsabilité. Je visite et je teste toutes les adresses que je référence dans Greenselipar même au fin fond de Bornéo. Je vais rencontrer les équipes de la filiale gabonnaise de mon client pour consolider le rapport RSE. Je vais écouter  les habitants et éleveurs dans le Larzac pour préparer la concertation sur un projet éolien. Je facilite les réunions de groupes citoyens dans des territoires ruraux pour co-construire des plan air énergie climat.

Curieuse

J’aime explorer de nouveaux secteurs et activités et passer de l’autre côté du miroir. J’ai travaillé en laboratoire de recherche biologique sur la décontamination des œuvres d’art des Musées Nationaux ; accompagné des agriculteurs dans leur projet de production de bio-carburant, fait le tour des installations de valorisation du biogaz de France, participé à l’Agenda 21 de ma ville en tant qu’habitante, adapté la concertation habitante en tant qu’ingénieure territorial, accompagner des concertations sur la transition énergétique et écologique, sur des projets éoliens en tant que consultantes.

Eclectique

J’aime marier différentes disciplines : j’invite volontiers les arts graphiques dans les documents techniques et notamment la bande-dessinée et les films d’animation. Je crois que l’art facilite le changement et la créativité qui nourrissent les démarches de développement durable. Je mets en avant la promotion et la préservation des patrimoines culturels aussi bien que naturel. Ingénieure en biotechnologie,  j’obtiens un master en communication scientifique et technique 10 ans après, et je suis guide au musée de Kuala Lumpur en 2008. Je me forme à l’intelligence collective, à la communication non violente, à la facilitation graphique et aujourd’hui à l’empowerment des femmes.

Adaptable

J’écoute, j’observe et j’adapte mon langage et mes services en fonction de mon interlocuteur ou interlocutrice, du contexte, de la culture, des pratiques. Je suis passée au monde du web 2.0 en apprenant sur le tas, pour anticiper et pour me familiariser avec les outils. La pratique communication non violente m’a apporté beaucoup de sérénité et d’aisance dans la facilitation de groupes.

Enthousiaste

Pour mettre en pratique le développement durable, animer les réunions de concertation, accompagner le changement qui ne vient pas par la seule conviction, au début des projets, pour mobiliser les équipes et les services, sur la durée pour garder le cap et dépasser les obstacles. Mon carburant c’est chaque petit pas accompli, car je sais qu’il n’y a plus de retour en arrière.

Partageuse

J’aime écrire et partager des infos sur l’actualité du développement durable et de la transition énergétique :  après l’écriture sur WordPress passée régulière avant 2014, je partage aujourd’hui ma veille professionnelle sur scoop It (dans la barre de lien à droite ou ici) et sur twitter . Je m’investis dans différents réseaux professionnels au sein desquels je nous partageons nos pratiques et questionnement , comme avec le CM2D Collectif des Consultant.es en Management du Développement Durable en Midi Pyrénées),le réseau des conseillers et conseillères Citergie.
Intelligence collective