Outil : organiser un événement éco-responsable sur l’agglo de Lyon

Une plateforme pour aider à l’intégration du développement durable dans les manifestations culturelles et évenementielles a été développée par  la Ville de Lyon, le Grand Lyon, la Région Rhône-Alpes et l’ADEME.

http://evenement-durable-agglo.lyon.fr/

Elle propose une méthode en 10 étapes clés, avec des conseils pratiques, des bonnes adresses et des ressources clés pour organiser des évènements éco-responsables sur le territoire de l’agglomération Lyonnaise.

Autre outil centré sur les manifestations sportives, la plateforme eco-manifestations sportives en Rhône-Alpes qui permet d’organiser et de labelliser « Manifestation sportive de nature et développement durable » son événement et de rechercher une éco manifestation.

Je rappelle l’existence de la plateforme ADERE qui constitue un très bon outil pour démarre et se poser les questions essentielles à l’organisation d’un événement éco-responsable, quelque soit le lieu de l’implantation.

L’attractivité touristique d’un territoire repose pour beaucoup sur les animations et événements qui y sont organisés. L’avantage est multiple : gain en image et notoriété, contribution à la sensibilisation des publics souvent considérés comme difficile d’accès et surtout loin des préoccupations éco-responsables, empreinte positive et sur la durée des accessoires non jetable qui se transforment en support de com (gobelets, sacs événements…).  Un investissement  qui gagne sur tous les fronts et sur la durée.

Voir aussi article sur les RDV des Moutain Riders sur le sujet.

Actu: trophées du tourisme responsable 2011

Les trophées 2011 sont en avance cette année avec une présentation au salon Top Resa à Paris hier soir.

Bravo à Evasion au Naturel (St Bernard du Touvet, 38) et à l’hotel Val Pré à Lyon qui figurent dans la liste des nominés et bravo à tous les autres.

http://voyage-responsable.voyages-sncf.com/trophees/les-laureats-2011.php

Agenda : Visite de site, gestion des énergies en site isolé de montagne, 28 sept 2011

« Gestion des énergies en site isolé de montagne », Mercredi 28 Septembre 2011 de 9h à 16 h au Refuge du Col de Sarenne.

Le club Euro Alpin propose une rencontre sur le thème des énergies en sites isolés avec visite du refuge du col de Sarenne entièrement autonome grâce à une gestion intelligente des énergies.

Visite d’entreprise ouverte aux acteurs et entreprises de la montagne et du secteur industriel, aux porteurs de projets, aux collectivités territoriales… 

Programme prévisionnel : L’animation sera assurée par le club euro alpin avec la participation  son expert énergie Jean Hirigoyen.

  • Départ à 9h devant la CCI de Grenoble (covoiturage ou minibus)
  • Rencontre avec Fabrice ANDRE gestionnaire du site, Visite du refuge et des installations, explication des innovations et du moteur à dégravitation magnétique.
  • Echange sur le projet, la transférabilité des solutions et les évolutions en zone de montagne, quel avenir pour le photovoltaïque ou le thermique ?
  • Témoignage des représentants du CEDI sur la gestion des énergies dans les sites isolés (refuges …)
  • Déjeuner sur place (30 € par personne), retour prévu à Grenoble vers 16 heures

Inscription obligatoire via ce lien : INSCRIPTION      

Contacts : Francis Fiesinger  francis.fiesinger@grenoble.cci.fr

Agenda : biennale du DD en Montagne, 27,28, 29 avril 2011, Chambery

Suite à l’interview de l’organisateur parue hier dans le journal de l’eco-tourisme je suis allée vérifier le contenu du programme de ces Assises Nationales de l’Aménagement Touristique Durable en Montagne, annoncées en Rhône-Alpes depuis janvier.

Pas d’info sur les intervenants pour l’instant. Pas plus d’info sur le « comité d’organisation », pour moi garant de la qualité du programme : quid des Mountain Riders, de la CIPRA, de Mountain Wilderness, quid du CRT Rhône Alpes, quid de l’Ademe? J’ai dû mal chercher !

D’un naturel optimiste et plutôt enthousiaste, j’ai été décue à plusieurs reprises depuis un an par les salons professionnels, colloques, forums et autres grands « raouts » qui mettaient le mot durable dans leur titre.

J’ose espèrer que ces premières assises ne feront pas partie de ce lot de déceptions.

Je m’interroge cependant sur les initiatives concernant la montagne et le tourisme durable ou éco-responsable. J’ai comme une vague impression – qui se développe durablement – que les principaux acteurs ne travaillent pas de façon très concertée.

http://www.alpipro.com/salon-montagne.html

Actu : préparez votre ski avec l’éco-guide des stations de montagne

L’édition 2010-2011 de l’éco-guide des stations de montagne est sortie en décembre dernier.

Les stations de Montmartre, de Normandie et de Bretagne n’y figurent pas encore malgré l’enneigement abondant de ces vacances de fin d’année.

C’est toujours le même objectif qui motive l’association Mountain Riders avec ce guide gratuit, disponible sous format papier et en ligne : présenter un état des lieux des bonnes pratiques de développement durable en territoire de montagne. « D’un côté, il permet aux stations d’évaluer ce qu’elles font et où elles en sont. De l’autre, il permet à chacun de faire des choix informés, en citoyen responsable. » rappelle Laurent Burget directeur de l’association.

L’éco-guide est le résultat de l’enquête conduite auprès des stations : la Mairie, l’office de tourisme et la société de remontées mécaniques doivent répondre à un référentiel de 40 actions concrètes autour de 7 thématiques (transport, énergie, aménagement, eau, déchets, social et sensi environnement).

A noter que la version 2010-2011 s’est enrichie de deux thématiques nouvelles  la pollution lumineuse et les actions mises en œuvre par les hébergeurs.

Ce n’est pas un répertoire de bonnes adresses, plutôt un baromètre DD des stations de ski à consulter avant et pendant son séjour en station.

Pour complèter la série, n’oubliez pas, avant de vous équiper en matériel, de vous procurer la dernière édition de l’éco-guide du matos .

Bravo encore à Mountain Rider pour cette initiative.

Appel à contributions : vos expériences « biodiversité et tourisme »

La DGCIS(1) lance un appel à contributions auprès de la communauté « veille info tourisme », pour repérer des expériences et bonnes pratiques sur la prise en compte de la biodiversité dans les entreprises et les destinations touristiques. Elles serviront à enrichir la rédaction d’un guide sur le sujet, à paraitre mi-2011.

Il s’agit de signaler des expériences menées dans vos réseaux, territoires, entreprises ou associations dont la finalité est la préservation de la biodiversité par l’intermédiaire ou dans le cadre d’activités touristiques.

Le formulaire pour les contributions est en lien sur le site de Veille Info Tourisme ainsi que des liens vers des sources et des documents déjà recensés.
(1) Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services

Initiative : Améliorer le rendement énergétique dans l’industrie hôtelière

Mesurer la consommation d’énergie, l’empreinte carbone et offrir différentes options d’investissement durable sont les composantes essentielles de E-Toolkit qui pourrait avoir des effets révolutionnaires sur le secteur du tourisme en aidant les hôtels à réduire leur empreinte carbone tout en augmentant leurs profits.

E-Toolkit de [Hotel Energy Solutions (HES)] sera présenté lors de la deuxième conférence annuelle HES, « Un outil innovant pour mesurer le rendement énergétique des hôtels – An Innovative Energy Toolkit for Hotels » au cours du Salon international du tourisme, FITUR 2011 (Madrid, Espagne, 20 janvier 2011).

la suite sur le site de l’UNTWO World Tourism Organization

Point du vue d’ailleurs : les initiatives DD des stations de ski des Alpes française vues de Suisse

Si une cinquantaine de stations françaises ont adhéré à une charte visant à promouvoir le développement durable en montagne, la mise en place d’actions concrètes est très insuffisante selon les associations écologiques, qui fustigent « un manque de cohérence ».

« Notre village à flanc de montagne avec son panorama sur le Mont-Blanc, c’est ce que viennent chercher les vacanciers », souligne la station de Gets, village médiéval qui a choisi de faire de l’écologie « son axe de communication » même si, comme la majorité des stations, elle continue à utiliser des canons à neige, bête noire des écologistes.

source (©AFP / 23 décembre 2010 08h01)

Services : Les transports, plus gros émetteurs de CO2 de l’industrie touristique et après

Responsables des trois quarts des émissions de gaz à effet de serre du tourisme mondial, les transports, essentiellement aériens et routiers, sont aujourd’hui au cœur des préoccupations des professionnels. La promotion de la mobilité douce est incontournable pour limiter les impacts du secteur sur le réchauffement climatique.
Un article de Anne Farthouat pour Novethic dresse un apperçu de la question et des initiatives à mettre en place.  Lire la suite : Les transports, plus gros émetteurs de CO2 de l’industrie touristique – NOVETHIC.