Vive le télétravail

Greenselipar_télétravailJ’ai commencé ma semaine par deux grosses réunions de trois heures, à distance. J’ai bien cru que j’allais tomber malade d’ennui et déprimer dès le début de la semaine. Déjà que je dois trouver de l’énergie pour dépasser les sentiments d’impuissance, de désolation et de consternation qui m’habitent.

Ces temps de réunions, prévus à l’origine en présentiel ont été –certes adaptés sur l’ordre du jour – mais pas adaptés au format à distance : longs monologues de celui qui a le micro ouvert et fait défiler ses diapos ; réponses systématiques aux questions posées dans le chat par la personne qui a le micro alors que c’est un temps d’échange avec des questions pour alimenter le débat ; silence interminable quand chacun.e écrit sur le chat sa contribution, au lieu d’utiliser le micro… Au secours !!!

Je suis souvent sidérée par l’acceptation de la part de mes pairs et de mes clients à participer à des réunions ennuyeuses, non participatives et trop longues : « je peux travailler sur autre chose pendant ce temps » me disait une collègue hier !

Alors à quoi elle sert cette réunion si chacun fait autre chose pendant que celui-celle qui organise parle… ? Il ne serait pas possible de la réduire en longueur et d’utiliser le temps de réunion pour ce qui ne peut se traiter qu’en réunion ?

C’est encore pire pour une réunion à distance !

Si le tabou du télétravail est levé par défaut – yess- il reste encore peu utilisé par de nombreux salariés.

En tant que consultante, je le pratique, comme beaucoup de mes pair.es, depuis bien longtemps. Je teste régulièrement des nouveaux outils en accès libre, notamment ceux de Framasoft qui sont très bien : framapad pour de la publication partagée et préparer les ordres du jours et déroulés des réunions notamment, framadate, pour caler les RDV, skype, WhatsApp pour les téléconférences, dropbox, googledrive pour partager des espaces de travail….

Il y a l’embarras du choix, à condition que son service informatique autorise de télécharger ou utiliser l’application et que son matériel soit compatible.

Mais l’outil ne fait pas la qualité de la réunion. Et encore plus que pour une réunion en présentiel –quoi que- il est indispensable de préparer la réunion en amont pour la concentrer sur ce qui ne peut pas être fait autrement (STOP l’information descendante qui aurait pu être envoyée avant), d’organiser des séquences courtes et rythmées de prévoir encore plus régulièrement des pauses (5mn c’est déjà ça).

Merci à Framasoft qui nous rappelle ces bonnes pratiques …ici : https://framasoft.frama.io/teletravail/

et vive le télétravail, pour préparer les jours d’après (il y a du boulot !! et on a au moins jusqu’au 15 avril !!!)

Autres sources mis à disposition par la communauté a-brest qui reprend l’article et les conseil du réseau animacoop : https://www.a-brest.net/article23873.html

En ce moment il y a profusion de ressources numériques en accès libre (avec des offres d’essai prolongées) et des initiatives de formations gratuites – et solidaires – et de formations payantes (certains ne perdent pas le nord ) .

Mission évaluation participative réussie

Un an de mission pour la DREAL Occitanie s’achève avec succès par deux jours de formation à l’évaluation stratégique et participative pour dix collectivités.

Lancée en janvier 2017 la mission consistait à accompagner l’évaluation des projets territoriaux de développement durable (principalement des Agenda 21) de six collectivités d’Occitanie avec pour double objectif : développer les conditions pour engager une évaluation participative du niveau stratégique des projets et favoriser l’autonomie des collectivités à poursuivre et compléter cette évaluation à l’issue de la mission.

L’équipe Le Geste-Greenselipar, retenue pour conduire la mission d’accompagnement des collectivités à l’évaluation, a réuni des consultant.es expérimenté.es qui conjuguent compétences en évaluation des politiques publiques, facilitation de l’intelligence collective, techniques de créativité et méthodes de design thinking.

Dès le départ de la mission la DREAL Occitanie a accordé sa confiance à l’équipe en validant les principes d’expérimentation et de droit à l’erreur.

Ce partage initial des responsabilités entre commanditaire (DREAL Occitanie) et prestataire (Le Geste-Greenselipar) a permis de sortir des pratiques classiques de l’évaluation des politiques publiques, en confiance et de proposer aux bénéficiaires (les six collectivités) une forme d’accompagnement inédite. Elle a articulé mise en pratique accompagnée de l’évaluation par l’expérimentation, facilitation de l’intelligence collective, co-construction avec les bénéficiaires/parties prenantes de l’évaluation et droit à l’erreur.

Notre commanditaire a exprimé sa satisfaction: les six collectivités accompagnées à l’évaluation participative ont dépassé leurs craintes initiales et conduit les évaluations engagées à leur terme.

La capitalisation de cette expérience a conduit à la production d’un module de formation – qui va être ouvert sur deux autres sessions en 2018- à la publication imminente d’un document de capitalisation et à une vidéo qui est consultable sur le site de la DREAL Occitanie : http://www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr/comment-se-lancer-et-mener-a-bien-l-evaluation-a23932.html

Une présentation à l’occasion des Journées Françaises de l’évaluation à Paris en Novembre 2017 a également permis de confronter nos résultats à un public averti sur  l’évaluation des politiques publiques.

Merci à toute l’équipe et avec mes excuses à Pierre et Delphine que je n’ai pas sur mes photos!

2018 mission evaluation participative

Mon speed dating aux Assises Européennes de l’Energie

J’ai osé partager un gros plantage et j’y ai pris beaucoup de plaisir.

Pourtant j’avais un peu la trouille et failli laisser tomber. Quelle mouche m’avait piquée d’aller raconter à des concurrents et des éventuels clients ce que je ne parviens pas à réussir?

Les retours des participants ont été très positifs : « ça m’a fait du bien, ça me décomplexe, ça me donne de la force, de la liberté, de la légèreté« .

Ou la la, on ne m’avait jamais dit des choses comme cela!

Cette petite expérience en format réduit m’a confortée de l’intérêt d’essaimer et de proposer aux Assises 2019, quelque chose de plus important, avec une petite dose de fun.

En attendant, si vous avez envie de rejoindre le « club des loosers réjouis » contactez moi.

2018 AssisesTE_CMJMPlantée
les productions des 2 tours de speed dating au propre
speedating productions
Les productions des 2 tours de speed dating – format brut de décoffrage

Je vous souhaite une année 2018 OSEE

2018 voeux Greenselipar mail
Pas de jeu de mots ou anagramme à trouver mais mon défi de l’année que je partage avec vous, car il donne des ailes.

Si l’année 2017 a été un tournant pour Greenselipar– j’avais annoncé pour mes voeux 2017 un « retour aux sources »- elle a surtout été marquée par des expérimentations qui ont considérablement enrichi mes pratiques professionnelles.

J’ai osé sortir de ma zone de confort, expérimenter de nouvelles formes de présentation, de facilitation, partager mes expériences avec mes pairs, j’ai pris le risque de me planter, en portant une mission importante avec une grosse équipe de consultants indépendants.

J’ai rencontré beaucoup de doutes, j’ai maintes fois renoncé.  Mais quand j’ai osé, j’ai pris beaucoup plus de plaisir et j’ai pu observer l’effet positif que cela a produit sur mes clients.

Donc je suis prête à OSER encore plus, à me planter, « à rater, à rater encore. A rater mieux. » (S.Beckett)

Je commence…

Aujourd’hui par envoyer mes voeux en Janvier.

La semaine prochaine, j’anime une session speed dating aux Assises Européennes de la Transition Energétique à Genève intitulée « Comment je me suis planté.e ou des bénéfices du partage de ses échecs ».

 

Evaluation réjouie des projets de développement durable

Dès le départ de la mission la DREAL Occitanie nous a accordé sa confiance  en validant les principes d’expérimentation et de droit à l’erreur (voir article de janvier 2017)

Ce partage initial des responsabilités entre commanditaire  et prestataire (Le Geste-Greenselipar) a permis de sortir des pratiques classiques de l’évaluation des politiques publiques en confiance et de proposer aux bénéficiaires (les six collectivités sélectionnées par appel à candidature) une forme d’accompagnement inédite, voire subversive.

Notre mission articule un accompagnement à la mise en pratique de l’évaluation par l’expérimentation, la facilitation de l’intelligence collective, la co-construction avec les bénéficiaires/parties prenantes de l’évaluation et le droit à l’erreur.

A l’issue des sept premiers mois de la mission, des résultats tangibles sur l’appropriation par les collectivités de l’évaluation stratégique et participative se dégagent. Mais nous observons aussi  une évolution des pratiques et des postures à la fois chez le commanditaire et chez le prestataire (nous).

Ces évolutions concomitantes interrogent nos postures et nos rôles respectifs, tacitement et communément admis dans le cadre des évaluations de politiques publiques en général (relation descendante commanditaire-prestataire-bénéficiaire).

Qui dit interrogation, dit questions. C’est avec beaucoup de gourmandise que nous nous posons une foultitude de questions passionnantes et que nous testons sans entrave des nouveaux modes de faire et de coopération avec nos clients et au sein de notre équipe.

 

 

 

Laure stagiaire tout terrain (STT)

Deux mois ! C’est en écrivant ce matin une lettre de recommandation, que j’ai pris conscience que Laure est en stage à Greenselipar depuis déjà 2 mois.

Etudiante en Master II Conseil et expertise en action publique à Science Po Toulouse, Laure Paillassou a démarré début avril son stage sur l’évaluation des politiques publiques.

Elle nous accompagne sur des missions d’évaluation des politiques territoriales de développement durable (Agenda 21 et plans air-énergie-climat) et sur une réflexion sur le processus de transformation de l’action publique par l’évaluation.

Pendant ces 2 premiers mois de stage, elle a participé à l’organisation, l’animation et la restitution d’ ateliers de travail sur l’accompagnement à l’évaluation par des méthodes de facilitation de l’intelligence collective avec des élus et des agents de collectivités d’Occitanie, des agents des DDT et de la DREAL. Elle a participé également à toutes les réunions de préparation avec l’équipe de consultants, avec les collectivités et avec la DREAL Occitanie.

Elle a participe également à la phase de partage de l’évaluation de la politique énergie-climat de Grand Narbonne avec la démarche Cit’ergie.

C’est une aide précieuse et appréciée de notre petite équipe.

 

Semaine d’exploration en Afrique du Sud pour Greenselipar

Catherine rencontre avec Valérie des acteurs des politiques locales énergie-climat à Johannesburg : services municipaux , ONG, associations de collectivités, experts et bureaux d’études. Le paysage local commence à se dessiner au cours des différentes rencontres.

C’est un plaisir partagé de travailler à nouveau ensemble et de découvrir avec Valérie la ville de Johannesburg dans la diversité de ses quartiers et de sa population. Une ville complexe, chargée d’un histoire violente, aux multiples facettes, difficile d’accès de prime abord, mais qui au bout de la semaine commence à me plaire.

 

Meilleurs voeux

Fidèle à la tradition… j’envoie mes voeux en Février, en profitant encore du calendrier chinois, qui célèbre en 2017 l’année du coq de feu.

2016 pour Greenselipar ce sont quatre clients labélisés Cit’ergietrois nouvelles missions en Occitaniedeux formations à la méthode design pour enrichir des compétences en facilitation et un retour aux sources de l’entreprise, le développement durable.

Donc cette nouvelle année, qui est déjà bien entamée, sera un peu moins énergie-climat, un peu plus ancrée localement, plus tournée vers l’évaluation des politiques publiques territoriales de développement durable, plus ouverte encore à l’innovation – voir à la subversion- et toujours portée vers les territoires lointains.

Et toujours pour célèbre la nature une photo de Gérard Navizet, avec cette année en lien avec l’année chinoise, un « coq de nos montagnes, le Tétras Lyre dans toute sa splendeur hivernale.2017-voeux greenselipar Tetras.JPG

lien vers la photo : http://gerard-navizet.fr/galerie/Tetras/content/_MG_0129_large.html