Herbes en liberté à la Rochelle

sauvages-la-rochelleCet été, j’ai été frappée par la présence  des herbes « sauvages » dans les rues de la Rochelle : du centre ville aux quartiers périphériques, les habitants et les services municipaux ne font pas la chasse « aux mauvaises herbes. Il y en a partout et pas des petites.

Cela surprend pour moi qui vis à Toulouse, où la verdure est domptée par les services municipaux.

OUI c’est possible de ne pas balancer des pesticides ou des flammes pour désherber nos rues.

OUI c’est possible que des habitants et des élus cohabitent avec les herbes sauvages dans la ville.

D’autres villes ont anticipé la réglementation qui va interdire début 2017 l’usage des pesticides dans les jardins privés et publics.

Comme la Ville de Chambéry (Opération « Grande par Nature » dont je ne trouve plus la page sur le site de la Ville) ou dans les collectivités qui sensibilisent élus et habitants en organisant des sorties pour « apprivoiser » les herbes sauvages dans le cadre du dispositif  Sauvages de ma rue mis en place par le Musée National d’Histoire Naturelle. Certains vont même jusqu’à récolter des sauvages comestibles…

A bon entendeur, salut.

Appel à contributions : vos expériences « biodiversité et tourisme »

La DGCIS(1) lance un appel à contributions auprès de la communauté « veille info tourisme », pour repérer des expériences et bonnes pratiques sur la prise en compte de la biodiversité dans les entreprises et les destinations touristiques. Elles serviront à enrichir la rédaction d’un guide sur le sujet, à paraitre mi-2011.

Il s’agit de signaler des expériences menées dans vos réseaux, territoires, entreprises ou associations dont la finalité est la préservation de la biodiversité par l’intermédiaire ou dans le cadre d’activités touristiques.

Le formulaire pour les contributions est en lien sur le site de Veille Info Tourisme ainsi que des liens vers des sources et des documents déjà recensés.
(1) Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services

Actu : Biodiversité, patrimoine et tourisme à la Réunion

La Réunion  est entrée au Patrimoine mondial de l’humanité. Pour être plus précis ce sont ses ‘pitons, cirques et remparts » qui y sont inscrits.

Cela en fait le 35e site français à recevoir cette distinction de l’Unesco, et le 4e site naturel après le golfe de Porto (Corse), le Mont-Perdu (Pyrénées) et les lagons de Nouvelle-Calédonie.

La Réunion retient son souffle , un article rédigé par Karen Bastien pour Terra eco, nous rappelle la fragilité de notre patrimoine naturel face aux changements climatiques.

Le tourisme une nouvelle voie pour protéger nos territoires remarquables ou une industrie de destruction massive?

En espèrant que les hélicos qui survolent le cirque de Mafate pour les touristes (qui n’ont pas le temps, le courage…d’y descendre à pieds) cessent bientôt leurs vols bruyants.

Initiative : Alpine Pearls- vacances sans voiture dans les Alpes

Les perles des Alpes « Alpine Pearls » sont un réseau de 20 lieux de séjour dans les Alpes où vous pouvez profiter de vos vacances en laissant votre voiture au garage.

Il est possible de profiter des Alpes sans sa voiture : pour l’instant le réseau d’office de tourisme compte 20 destinations dont la majorité est localisée dans les Alpes Italiennes. Une perle française à ce jours: les Gets. Nous espèrons avec impatience que le collier de perles rares va s’enrichir d’autres destinations. Et puis après tout si nous goutions au plaisir des Alpes de l’autre côté de la frontière..

En plus de la protection du climat et de la nature grâce à la mobilité douce, Alpine Pearls s’engage aussi pour la diversité culturelle des Alpes, avec un effort sur les cultures régionales les paysages authentiques et les spécialités gastronomiques régionales.

Les perles sont accessibles sur le site http://alpine-pearls.com.

Agenda : Que la montagne est belle ! les 25 et 26 septembre 2010

La biodiversité est  à l’honneur pour la 6ème édition de l’opération nationale « Que la montagne est belle » qui aura lieu les 25 et 26 septembre 2010.
Comme chaque année, clubs et comités de la FFCAM se mobiliseront dans la France entière pour assurer le succès de ce week-end de découverte et d’échanges…

Plus d’information  sur le site du CAF Que la montagne est belle !  Club Alpin Francais

Contact : communication@ffcam.fr