Mon samedi après midi au COP in Toulouse

Samedi 29 mai, au lieu de jardiner en toute sérénité mon petit jardin de ville, je suis allée jouer à la négociatrice internationale pour la COP21.

La manifestation organisée par le CCFD Terre Solidaire en Midi-Pyrénées Roussillon , les Petits Débrouillards Midi-Pyrénées et l’association Avenir Climatique, consistait à jouer la COP21 sur une durée d’un après-midi. Les rôles distribués étaient ceux des différents délégataires représentant les pays ou groupes de pays, des représentants d’ONG, des lobbies industriels, Ban Ki Moon et j’ai cru voir passée Ségolène.

flyer cop in Toulouse

Après une rapide présentation des objectifs et des résultats attendus de la COP 21, chaque délégation a du travailler sur des engagements de réduction de GES, pour contribuer au fond mondial, de reforestation et d’arrêt de la déforestation.

Entre ces temps de préparation des engagements, des phases de négociation avec les autres délégations avaient lieu, soit sur des temps organisés, soit sur des temps « off », pendant le gôuter ou les pauses.

Deux rounds de négociation ont abouti à la présentation des engagements de chacune des délégations, après des discours plus ou moins coopératifs des représentants de chaque délégation. La simulation des résultats des engagements à échéance 2100 était projeté, pour apprécier les effets des engagements sur les émissions de GES mondiales et sur le niveau de température.

Même si nous ne « travaillions » que sur quelques critères qui étaient loin de couvrir tous les champs d’action capables de contribuer à l’atténuation, les débats et les négociations étaient très riches pour aborder toutes les variables, notamment sociales et sociétales (emploi, migrants, démocratie, agriculture..)  souvent oubliées par les militants qui – de mon point de vue- se cachent un peu trop derrière une solution miracle des énergies renouvelables.

Comme la plupart des participants ont joué à la fois le jeu du sérieux et de l’humour, l’après midi a été très agréable et je n’ai pas regretté mon jardinage (décalé au dimanche).

S’il faut tenter une analyse de l’outil pédagogique – je n’ai pas pu assister au débriefing – de mon point de vue, cet outil est fort intéressant pour faire toucher du doigt les enjeux de la COP21, mais pas adapté pour développer l’agir local. Je trouve l’écart trop grand entre les enjeux de niveau international et les possibilités d’appréhender les moyens d’actions localement sur son territoire.

Par contre je pense qu’il peut être décliné dans une dimension territoriale, avec au lieu des délégations, attribuer aux participants les rôles des acteurs locaux (mairie, entreprises, commerçants, habitants, écoles…) et ainsi contribuer à partager l’importance de travailler avec les parties prenantes des projets climat énergie.

Si un territoire est volontaire, je veux bien le décliner pour le tester sur une démarche de plan climat ou d’Agenda 21.

Merci aux organisateurs, tous bénévoles qui ont eu le courage de préparer et animer cette séance sans le soutien des collectivités locales.

 

copin Toulouse délégation PED
la délégation des Pays en voie de développement : même pas de table et un demi spéculos à se partager sans boisson, alors que les autres délégations étaient bien reçues.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s